Babetida Sadjo de Baz'Art à Beaux-Arts (musée) : un talent, une présence, une force de conviction.
Mehr als 9.500 begeisterte BesucherInnen - im Frühjahr 2018 kommt GANYMED NATURE
www.rtbf.be
Publié le samedi 20 octobre 2018 à 13h07
 
 
 
 
BABETIDA SADJO est accueillie ce dimanche sur Arte (17H30) dans l'émission Tout le Baz' Art d'Hadja Lahbib. Une autobiographie compliquée qu'elle a racontée dans un solo."Les murs murmurent" dédié à son père et passé à la Samaritaine puis au petit théâtre "Boson" la saison dernière. Il sera repris au Théâtre Le Public du 8 au 19 janvier 2019

(Le Boson qui produit en ce moment un autre spectacle émouvant, "Sonate d'automne" de Bergman avec un beau duo mère (Jo Deseure)- fille (Julie Duroisin) , âpre, tendu. Prolongé après les vacances de Toussaint. Incontournable).

Incontournable aussi, " live " : Babetida Sadjo est visible dans une performance étonnante au Musée des Beaux-Arts rue de la Régence ,"GANYMED GOES BRUSSELS ".

Une mise en scène de l'Autrichienne Jacqueline Kornmüller où elle pose nue mais pas muette, face à un tableau de Jordaens. Elle récite un texte doucement provocant de Thomas Glavinic qui "dénude" et surtout " déjoue " habilement notre regard de voyeur potentiel. Une excellente mise à distance de la relation peintre/modèle et spectateur/actrice. Elle s’y montre transcendante. Nue ou habillée, Babetida Sadjo c’est l’intelligence et la sensibilité en marche.

" Ganymed goes Brussels " : la peinture rassemble tous les arts. Un plaisir subtil.

Avec d'autres performances remarquables (et d’autres interprètes) par exemple la "femme âgée" ou le Chute d'Icare (un beau texte de Jean-Philippe Toussaint interprété par Christophe Destexhe). On vous donne les textes à l’entrée en traduction trilingue (français, néerlandais, allemand, pourquoi pas anglais ?) pour prolonger le plaisir par la lecture. Au total une intéressante réflexion sur l'époque via la littérature, la musique et le jeu sur le texte et le corps, une confrontation amicale de tous les arts. On sort du musée avec une furieuse envie d'y revenir ...voir de plus près (entre autres) tous ces Breughel plongés dans la pénombre. Au départ de Babetida Sadjo vous ferez le tour du musée et du monde contemporain. Belle initiative, ce que l'Autriche produit de mieux : une réflexion critique. De quoi se rassurer et ne pas réduire l’Autriche à son gouvernement actuel, même si l’opération artistique se passe dans le cadre de la présidence autrichienne de l’Union Européenne.

" GANYMED GOES BRUSSELS ".

Musée des Beaux-Arts, rue de la Régence. Les jeudis de 19 à 21h 30.

Les 25/10 et les 8, 15, 22 /11 et 11/12.

Christian Jade (RTBF.be)